L’Opération Café Chaud des agences Coviva La Ferté-Bernard, Paris, Saint-Avold, Marseille et La Ciota sur le site d’information national « Silver Economie »

Silver Eco – 2 Janvier 2017 – Agences Coviva La Ferté-Bernard, Paris, Saint-Avold, Marseille et La Ciota

Le Site d’information « Silver Economie » spécialisé dans l’économie dédiée à l’avancée en âge de nos sociétés a consacré un article à l’opération « Café Chaud » reliée par cinq agences du réseau Coviva  situées à La Ferté-Bernard, Paris, Saint-Avold, Marseille et La Ciota.

Après avoir distribué des bouteilles d’eau durant l’été aux personnes isolées. COVIVA organise l’opération •café chaud » tous les mercredis après-midi depuis le 1er décembre.et jusqu’au 31 janvier 2017. Cette dernière invite les personnes âgées à  venir passer un instant convivial.

Lutter contre l’isolement des seniors
L’objectif de l’opération est de lutter contre la solitude des personnes âgées. Cinq maisons de retraite du réseau situées à La Ferté-Bernard, Paris, Saint-Avold, Marseille et La Ciotat. ouvrent  ainsi leurs portes tous les mercredis entre 16 h et 18 h afin d’accueillir les personnes quile souhaitent pour boire un caté, un the, déguster des macarons, discuter, echanger et taire la connaissance d’éventuels voisins.

La solitude, un vrai fléau chez les personnes âgées
COVIVA entend lutter à son niveau contre ce fléau qu’est la solitude…Aujourd’ hui,on estime que 5 millions de Français en souffrent et qu’un quart des âgés estisolé.

« Les causes de l’isolement sont multiples précise Brice Alzon, gérant de COVIVA. Ce peut être la famille qui habite loin, la perte d’autonomie, d’éventuels épisodes dépressifs ou encore laprécarité économique. »

Il poursuit : »Nous nous sommes rendus compte que les personnes âgées se sentaient plus isolées durant les journées d’hiver où la nuit tombe plus rapidement qu’en été, où if fait plus froid et où les journées sont plus longues».

Partant de ce constat le réseau Coviva propose une opération pour rompre l’isolement des aînés en créant du lien social entre des personnes esseulées. Le groupe espère que les précurseurs du réseau, que sont les 5 maisons de retraite ayant joué le jeu, vont pousser les autres à suivre cette opération chaque année.