Quelle définition donner à la franchiseLa franchise représente entre 40% à 50% du chiffre d’affaire de détail réalisé aux Etats Unis. La France, elle, est le leader européen de la franchise. Le nombre de réseaux de franchise y a été multiplié par deux ces dix dernières années. En 2013, la franchise représente en France plus de 1.700 réseaux, 65.000 points de vente, 300.000 salariés et un CA de 47 milliards d’euros.

 

L’histoire de la franchise

La franchise apparait dans les années 1930 aux USA et en France.

Aux USA, la première franchise est mise en place par Général Motors pour développer son réseau de vente sur l’ensemble du territoire américain. La franchise permet au géant américain d’être présent partout sans avoir besoin de dépenser d’énormes sommes pour l’installation de ses surcursales. La franchise permet aussi à beaucoup de petites entreprise de naitre et de se développer en utilisant une marque connue et un savoir-faire validé: ceux de Général Motors.

Simultanément, en France, Jacques Prouvost, dirigeant de la Lainière de Roubaix, demande à Philippe Bourguignon de mettre en place une chaine de magasins. Ces magasins auront une exclusivité de la marque et des produits sur une zone géographique donnée. C’est le début de la franchise Pingouin qui, en moins de dix ans, atteindra les 350 magasins.

 

Franchise : définition actuelle

Pour qu’il y ait franchise, une entreprise dite Franchiseur doit apporter à une seconde entreprise dite Franchisée un savoir faire, le droit d’utilisation d’une marque et une assistance. Le lien entre les deux entreprises est formalisé dans un contrat de franchise. En règle générale (mais non obligatoire), le franchiseur garantira également une exclusivité territoriale au franchisé.

En France comme dans la plupart des pays (en dehors de l’Italie et de la Chine), il n’y a aucune loi spécifique à la franchise. Le contrat de franchise est donc un contrat commercial classique entre deux entreprises indépendantes. Seule la loi Doubin vient imposer la remise d’un Document d’Information Précontractuel (DIP) par le franchiseur au franchisé au minimum 20 jours avant la signature du contrat de franchise.

Concrètement, la meilleure définition de la franchise serait la suivante :

Une entreprise a mis au point et testé un concept. Ce test est un succès. L’entreprise souhaite maintenant développer ce concept sur une zone plus étendue que son marché actuel. Elle ne souhaite cependant pas (ou ne peut pas) développer ce concept en succursales. Cette première entreprise est appelée franchiseur. Le franchiseur recherche donc des partenaires indépendants qui utiliseront son concept et sa marque et bénéficieront de son assistance.

De son côté, un entrepreneur souhaite créer son entreprise. Il veut être indépendant, affonter de nouveaux défis, augmenter ses revenus et son patrimoine. Il ne souhaite cependant pas se lancer seul dans la création d’entreprise. Il aimerait suivre un concept qui a fait ses preuves et bénéficier du soutien d’un réseau. Cet entrepreneur sera appelé franchisé.

La franchise est le lien commercial qui unit le franchiseur au franchisé.

 

Une définition de la franchise : la relation franchiseur – franchisé

La relation franchiseur-franchisé est la source même de la franchise. Cette collaboration commerciale et technique est une nécessité face à la puissance des grands groupes. Le succès de la franchise vient de l’agrégation du « savoir-faire » du franchiseur et de  « l’esprit entrepreneurial » du franchisé.

Le franchisé garde son indépendance et reste un entrepreneur tout en étant épaulé par son franchiseur et le réseau de franchise. Il n’est pas seul. Le franchisé bénéficie d’une notoriété de marque, des actions marketing, des conditions d’achat du franchiseur pour se battre face à la concurrence, ce qui est souvent déterminant.

L’objectif du franchisé consiste à suivre la voie tracée par le franchiseur et à reproduire un modèle réussi. L’entrepreneur économise ainsi l’investissement en :

  • études,
  • mise au point des services,
  • acceptation des services par le marché,
  • mise aux points des documents juridiques,
  • élaboration des outils commerciaux,
  • etc…

Il sera opérationnel immédiatement et atteindra beaucoup plus tôt son seuil de rentabilité que l’entrepreneur indépendant, se lançant à la conquête de son marché.

 

Autres articles sur la franchise

Tout connaitre sur la franchise pour créer son entreprise

> Le guide de la franchise pour les petites entreprises

> Devenir franchisé dans le secteur des services à la personne